0
Homélies paroissiales
Homélie du 1er janvier 2023 par l'abbé Alexandre-Marie Robineau
Homélie du 1er janvier 2023 par l'abbé Alexandre-Marie Robineau
© a

| Webmaster 5731 mots

Homélie du 1er janvier 2023 par l'abbé Alexandre-Marie Robineau

HOMÉLIE

Chers frères et sœurs bien-aimés de Jésus Christ,

Commencez l’année avec la Vierge Marie, Mère de Dieu, c’est normal. C’est chaque année le 1er janvier. Mais coupler cela avec un dimanche et la fête de la résurrection, c’est moins habituel. Alors, réjouissons nous car c’est source de grâces et de bénédictions !

Une nouvelle année qui commence c’est toujours l’occasion de dresser un petit bilan de l’année écoulée et de prendre quelques résolutions pour l’année qui débute. Je vous en propose 3 : se laisser bénir, bénir et méditer.

 

1/ Se laisser bénir par Dieu

Marie est Théotokos, Mère de Dieu, Mère de Jésus le Sauveur, parce que d’abord elle s’est laissée bénir pleinement par Dieu. Elle a été comblée de grâces, comblée de bénédictions en accueillant la Parole de Dieu par l’ange, en laissant faire Dieu dans sa vie, par son oui, par son Fiat.

Comme cette première lecture est belle ! Ce passage du Livre des Nombres où le Seigneur bénit son peuple, où le Seigneur invite son peuple à se tourner vers Lui pour être béni.

La bénédiction, c’est Dieu qui dit du bien, qui fait du bien, qui veut le bien de son peuple et de chacun.

Trop souvent, nous résistons, nous mettons des obstacles, nous n’accueillions pas comme il se doit la bénédiction de Dieu et tout le bien que Dieu veut pour nous.

Alors qu’il suffit de laisser le visage du Seigneur rayonner et briller sur soi ; de laisser le Seigneur nous regarder et nous aimer. C’est une affaire de regard… et de regard du cœur, de regard de foi…

Et se laisser vraiment bénir par Dieu c’est accueillir son Esprit Saint qui nous donne de prier et crier « Abba », Papa, Père ! Révélation incroyable du mystère de Dieu grâce à l’incarnation de Jésus, le Fils de Dieu ! Nous y sommes presque trop habitués, voire désabusés mais c’est incroyable ! C’est fou ! Dieu par son Fils unique nous révèle qu’il veut faire de nous tous ses enfants d’adoption, ses enfants remplis de ses bénédictions ! Source profonde de paix et de joie ! Alors, au cours de cette année 2023, laissons-nous vraiment bénir par Dieu en accueillant toujours plus son Esprit Saint !

 

2/ et ce, pour bénir !

Ce que Dieu nous donne, nous devons le partager, nous devons en témoigner !

Regardez les bergers qui, comme le précise l’Evangile, vont raconter autour d’eux ce qu’ils ont vu et entendu ! De vrais premiers apôtres ces pauvres bergers !

La première forme d’annonce et d’évangélisation, c’est la joie de la louange ! La louange c’est les anges qui louent ! Ce sont les premiers qui annoncent la grande nouvelle !

Et nous pouvons et devons nous-mêmes bénir en rayonnant de la joie reçue de la bénédiction de Dieu ! Ainsi la bénédiction de Dieu ne se garde pas pour soi mais se propage et se partage pour les autres ! Et Dieu va pouvoir continuer de bénir les autres en passant par moi et notamment par ma joie, par mon action de grâce, par ma louange. Et les bénédictions de Dieu vont ainsi se démultiplier et se propager… Comme les anges qui l’annoncent aux bergers, et les bergers à d’autres bergers, etc.

Vraiment, chers amis, en cette année 2023 qui commence, soyons des instruments de Dieu en bénissant par notre joie et notre action de grâce pour que Dieu fasse du bien aux cœurs fatigués et tristes ! Il y en a tant besoin !

 

3/ Et enfin, chers amis : Méditer !

Il y a un contraste assez saisissant dans l’Evangile entre l’étonnement de la « foule », de ceux à qui on annonce la nouvelle (« et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers »), et la Vierge Marie : « Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur ».

Contraste fort entre l’étonnement, l’incompréhension, voire peut-être même la suspicion, l’incrédulité, le manque de foi et tout ça va, en général, avec du bruit, de la dispersion, du divertissement, etc.

Et Marie retenant et méditant, comme en adoration devant l’Enfant-Jésus, dans la crèche, en silence. Comme à l’Annonciation, Marie ne comprenait sûrement pas tout mais elle fait confiance. Elle s’abandonne à la Parole de Dieu. Elle accueille ce qui lui est donné. Et pour cela elle fait mémoire, elle se souvient, elle retient ; donc elle garde en elle, en son cœur, pour méditer, pour avancer dans le mystère de Dieu auquel elle participe…

Nous-mêmes, parfois, nous pouvons être dépassés par ce que Dieu nous demande, par ce que nous vivons. Nous ne comprenons pas toujours tout. Ou parfois nous pouvons être comme écrasés par de multiples soucis et divers bruits… Alors, il faut, comme Marie, descendre en son cœur, faire mémoire, faire silence, prier et méditer pour revenir à l’essentiel, revenir à Dieu, et retrouver la paix que Dieu donne.

Chers amis, il peut être bon en cette année 2023 qui commence de prendre de bonnes résolutions spirituelles notamment de vrais temps de prière, de silence, des temps d’adoration pour vivre ce cœur à cœur avec le Seigneur, à l’école de la Vierge Marie, la Théotokos, la Mère de Dieu. Ainsi, comme Marie, modèle du disciple, nous pourrons alors accueillir Jésus en nous pour mieux le donner au Monde.

Ô Marie, Mère de Dieu, Mère de l’Eglise, enfantes en moi le Christ, donnes naissance en moi à Dieu.

Je Vous salue Marie.jpg
Je Vous salue Marie.jpg © a
Je Vous salue Marie.jpg

Abbé Alexandre-Marie ROBINEAU +


 


LECTURES DE LA MESSE

 

Lectures de ce dimanche


 

Saint du jour avec

Répondre à () :


Captcha