Paroisse Notre-Dame-de-la-Plaine - Luçon
0
Homélie dominicale
Homélie du 1er décembre 2019 par l'abbé J-Y. Poulailleau (texte et audio)

| cplucon

Homélie du 1er décembre 2019 par l'abbé J-Y. Poulailleau (texte et audio)

Homélie :

"Réveillez-vous ! ..." C’est le message que nous adresse les textes de la liturgie de ce 1er dimanche de l’Avent. Dans sa lettre aux chrétiens de Rome, l’apôtre Paul l’écrit d’une manière plus élégante, mais c’est bien ce même message :  "C’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil". Dans l’Evangile, le même message : "Veillez donc […] tenez-vous prêts, vous aussi …". "Réveillez-vous et devenez des veilleurs ! ..."

Nous avons en effet, besoin chaque année de vivre ce temps de l’Avent pour nous réveiller et être comme des veilleurs qui attendent Celui qui est déjà venu, mais que nous n’avons jamais fini d’accueillir. Il nous faut sortir de notre sommeil spirituel qui nous plonge parfois dans l’esprit du monde où beaucoup de nos contemporains semblent vouloir ignorer Celui dont nous fêtons la naissance, c’est-à-dire la Nativité du Sauveur à Noël. 

Ces quatre dimanches de l’Avent, vont nous permettent de raviver notre désir de Dieu qui, en son Fils Jésus, a voulu se rendre proche de nous, présent dans le monde et l’histoire de l’humanité. Cet avènement unique a apporté une réponse à l’attente du peuple d’Israël qui marchant dans les ténèbres, a vu se lever une grande lumière. D’où l’invitation du prophète Isaïe à la fin de la 1ère lecture : "Venez, montons à la montagne du Seigneur […] Venez, maison de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur". L’invitation du prophète s’adresse aussi à nous pour nous faire prendre de la hauteur par rapport à nos soucis quotidiens. C'est avec le Christ et en Lui que nous retrouvons l’espérance et la joie de vivre en le remettant au centre de notre vie. Cette même lumière rayonnante dans la nuit de la Nativité de Jésus, Messie Sauveur, deviendra encore plus lumineuse le jour de Pâques ; lumière du Christ ressuscité qui éclaire notre vie. D’où l’invitation de L’apôtre Paul dans sa lettre aux Romains : "Rejetons les œuvres des ténèbres" pour nous ouvrir à la Lumière, c’est-à-dire au Christ. 

Frères et sœurs, c’est donc dans une attente joyeuse et active que l’Eglise nous invite à entrer pour aller à la rencontre du Christ qui est venu, qui vient et qui reviendra, comme nous le chantons dans l’une des ’anamnèse de la prière Eucharistique, après la consécration : "Christ est venu, Christ est né. Christ a souffert, Christ est mort. Christ est ressuscité. Christ est vivant. Christ reviendra, Christ est là". Désormais, nous sommes dans entre le 1er avènement du Seigneur et le dernier avènement, lorsqu’il reviendra à la fin des temps. Nous vivons notre vie de baptisé avec le désir de rencontrer le Christ pour voir Dieu. 

La liturgie de l’Avent va raviver en nous le désir de Dieu, de le rencontrer en son Fils Jésus qui vient vers nous pour que nous puissions l’adorer comme les bergers puis les mages et tant d’autres depuis plus de 2000 ans. D’où la recommandation de Jésus dans l'Evangile de ce jour : "Veillez ! ..." Veiller pour que nos pensées, notre attention et notre cœur, soient tournés vers le Seigneur qui vient vers nous.

Frères et sœurs, il est urgent de sortir de notre sommeil pour devenir des veilleurs actifs dans le désert spirituel qui envahit notre société et l’ignorance relieuse qui conduit à la désespérance. 

Soyons des veilleurs dans la prière, comme Jésus au jardin des Oliviers avant sa Passion : "Veillez et priez". 

Soyons des veilleurs en famille, uni à ceux qui prient dans les monastères, dans les paroisses et autres lieux d'Eglise. 

Soyons des veilleurs actifs, attentifs aux "réalités d'en haut", sans oublier le service des frères ici bas. Loin de nous arracher à la préparation joyeuse de Noël, ces lectures nous orientent vers l'avenir avec Dieu et nous rappellent la vraie priorité : nous préparer tous les jours à la rencontre du Seigneur, par une vie généreuse et fidèle, remplie de confiance, de service et d'amour. 

Soyons des veilleurs dans le sens qu’en donne le pape Emérite Benoît XVI : "Veiller signifie suivre le Seigneur, choisir ce que le Christ a choisi, aimer ce qu'Il a aimé, avoir une vie conforme à la sienne".

Être des Veilleurs actifs pour le respect de notre planète. On nous le rappelle chaque jour. Mais comment pourrions-nous respecter notre planète, si nous ne sommes pas d’abord des veilleurs pour défendre la beauté et le respect de la vie dès sa conception jusqu’à son dernier souffle ?... Soyons des veilleurs actifs pour nous informer et nous informer sur les futures lois bioéthiques : la PMA, procréation médicalement assistée ; la GPA, gestation pour autrui, et dénoncer les manipulations génétiques qui ne respectent pas la vie comme don de Dieu.

Devenir des veilleurs. C’est ce que nous voulons susciter en invitant tous ceux qui le peuvent aux 3 messes des veilleurs durant les 3 samedi de l’Avent, ici dans la cathédrale, à 7 H 30 le matin. C’est tôt, mais c’est pour nous réveiller, avec une liturgie à la chandelle avec la lumière des cierges et des bougies qui dégagent émotion et recueillement pour nous préparer à manifester au plus grand nombre la joie de la venue du Christ. Messe suivie d’un petit déjeuner convivial.

Que l'Esprit Saint fasse grandir en nous le désir d’accueillir le Christ pour mieux le rencontrer, tout particulièrement en son Eucharistie. Réveillons-nous et devenons des veilleurs actifs !... Bon temps de l’Avent. Bonne et Sainte Année liturgique !... 

LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE

Le Seigneur rassemble toutes les nations dans la paix éternelle du royaume de Dieu (Is 2, 1-5)

Lecture du livre du prophète Isaïe

    Parole d’Isaïe,
– ce qu’il a vu au sujet de Juda et de Jérusalem.

    Il arrivera dans les derniers jours
que la montagne de la maison du Seigneur
se tiendra plus haut que les monts,
s’élèvera au-dessus des collines.
Vers elle afflueront toutes les nations
    et viendront des peuples nombreux.
Ils diront : « Venez !
montons à la montagne du Seigneur,
à la maison du Dieu de Jacob !
Qu’il nous enseigne ses chemins,
et nous irons par ses sentiers. »
Oui, la loi sortira de Sion,
et de Jérusalem, la parole du Seigneur.

    Il sera juge entre les nations
et l’arbitre de peuples nombreux.
De leurs épées, ils forgeront des socs,
et de leurs lances, des faucilles.
Jamais nation contre nation
ne lèvera l’épée ;
ils n’apprendront plus la guerre.

    Venez, maison de Jacob !
Marchons à la lumière du Seigneur.

    – Parole du Seigneur.

PSAUME

(Ps 121 (122), 1-2, 3-4ab, 4cd-5, 6-7, 8-9)

R/ Dans la joie, nous irons
à la maison du Seigneur. (cf. Ps 121, 1)

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus,
les tribus du Seigneur.

C’est là qu’Israël doit rendre grâce
au nom du Seigneur.
C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.

Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment !
Que la paix règne dans tes murs,
le bonheur dans tes palais ! »

À cause de mes frères et de mes proches,
je dirai : « Paix sur toi ! »
À cause de la maison du Seigneur notre Dieu,
je désire ton bien.

DEUXIÈME LECTURE

« Le salut est plus près de nous » (Rm 13, 11-14a)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères,
    vous le savez : c’est le moment,
l’heure est déjà venue de sortir de votre sommeil.
Car le salut est plus près de nous maintenant
qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants.
    La nuit est bientôt finie,
le jour est tout proche.
Rejetons les œuvres des ténèbres,
revêtons-nous des armes de la lumière.
    Conduisons-nous honnêtement,
comme on le fait en plein jour,
sans orgies ni beuveries,
sans luxure ni débauches,
sans rivalité ni jalousie,
    mais revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE

Veillez pour être prêts (Mt 24, 37-44)

Alléluia. Alléluia.
Fais-nous voir, Seigneur, ton amour,
et donne-nous ton salut.
Alléluia. (Ps 84, 8)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Comme il en fut aux jours de Noé,
ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l’homme.
    En ces jours-là, avant le déluge,
on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari,
jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;
    les gens ne se sont doutés de rien,
jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis :
telle sera aussi la venue du Fils de l’homme.
    Alors deux hommes seront aux champs :
l’un sera pris, l’autre laissé.
    Deux femmes seront au moulin en train de moudre :
l’une sera prise, l’autre laissée.
    Veillez donc,
car vous ne savez pas quel jour
votre Seigneur vient.
    Comprenez-le bien :
si le maître de maison
avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait,
il aurait veillé
et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison.
    Tenez-vous donc prêts, vous aussi :
c’est à l’heure où vous n’y penserez pas
que le Fils de l’homme viendra. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Répondre à () :


Captcha

Newsletter