0
Homélies paroissiales
Homélie de la Saint Joseph artisan, pour les vocations par Monseigneur Jacolin
Homélie de la Saint Joseph artisan, pour les vocations par Monseigneur Jacolin
© a

| JFG

Homélie de la Saint Joseph artisan, pour les vocations par Monseigneur Jacolin

 

HOMÉLIE

 

Messe pour les vocations 1er mai 2021 

En cette année dédiée à saint Joseph, la fête de saint Joseph travailleur prend une coloration particulière.

Nous savons combien la crise sanitaire fragilise le monde du travail ; et les premiers touchés sont ceux qui avaient les emplois les plus précaires.

Mais surtout notre économie est de plus en plus entrainée dans la spirale de la loi du profit maximum : les emplois tendent à être réduit à une variable d’ajustement, au mépris de la dignité des personnes.

Prions et agissons pour que le monde du travail retrouve toute sa force d’humanisation suivant l’écologie intégrale voulue par le Créateur.

 

En ce 1er mai devait avoir lieu un pèlerinage des vocations de la région des Pays de Loire à saint Laurent sur Sèvre. Hélas la situation sanitaire n’a pas permis, pour la 2ème année consécutive, de réaliser ce beau projet.

Du moins le diocèse a lancé une neuvaine à saint Joseph qui s’achève aujourd’hui : une neuvaine pour les vocations.

Le Pape François nous dit :

« J’aime penser à saint Joseph, gardien de Jésus et de l’Eglise, comme gardien des vocations. »

Mais qu’est-ce que la vocation ? Elle est d’abord et avant tout « la vocation universelle à la sainteté » mise en valeur par le Concile. Ainsi on y trouve cette affirmation.

L’appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s’adresse à tous ceux qui croient au Christ, quel que soit leur état ou leur forme de vie.

A notre baptême, nous avons reçu l’Esprit Saint, l’Esprit divin qui nous sanctifie, c’est-à-dire qui nous fait accueillir la sainteté de Dieu au cœur de notre vie et qui, jour après jour, nous apprend à aimer comme Dieu aime, Lui qui est Amour.

Mais cette vocation à la sainteté ne nous entraine pas dans les nuages. Au contraire, elle se réalise, les pieds bien ancrés sur la terre, dans le concret de notre existence humaine, à travers toute notre vie familiale et professionnelle, à travers notre service des autres, à la manière de Joseph, le charpentier de Nazareth et le gardien de la sainte Famille.

Mais nous ne sommes pas saint Joseph !

Mais justement, si la vocation à la sainteté est universelle, elle se décline d’une façon unique et originale pour chacun d’entre nous.

La vocation personnelle est ce caillou blanc propre à chacun dont parle l’Apocalypse :

Au vainqueur je donnerai… un caillou blanc, et, inscrit sur ce caillou, un nom nouveau que nul ne sait, sauf celui qui le reçoit.

Dieu ne crée pas des clones : il aime chacun de nous pour lui-même, lui confiant une vocation unique que personne d’autre ne peut accomplir à sa place.

 

Cependant cette vocation unique est appelée à s’incarner dans un état de vie, principalement le mariage, la prêtrise et la vie consacrée.

C’est toute la dimension passionnante et risquée de cet âge entre l’adolescence et l’entrée dans la vie active où se font les grands choix pour toute la vie.

Prions pour que chaque jeune trouve autour de lui des témoins et des éducateurs pour l’aider à discerner dans la foi l’appel que le Seigneur lui adresse et à s’y engager librement, avec courage et dans la confiance.

 

Cette année, sous le patronage de saint Joseph, nous pouvons prier plus particulièrement pour les pères de famille.

Péguy affirmait : « Les pères de famille, ces grands aventuriers du monde moderne ». Aujourd’hui plus que jamais, cela est vrai dans la jungle d’une société libertaire pour qui toute autorité est par nature oppressive et qui cherche à chasser la figure du père de la vie et du cœur des enfants.

 « Avec un cœur de père », tels sont les premiers mots du pape dans sa lettre sur saint Joseph. Assumant sa vocation paternelle, Joseph, jour après jour à Nazareth, a permis au Fils de Dieu devenu petit homme de se préparer à la mission qu’il a reçue de son Père céleste.

Prions pour que les pères de famille ressemblent à saint Joseph. Prions pour qu’ils soient à la hauteur de leur belle et difficile vocation au service de la croissance des enfants vers leur liberté d’adultes.

Prions pour que, avec leur épouse, ils favorisent l’enracinement, l’éclosion, la croissance et la fructification de la vocation personnelle de chacun de leurs enfants, que ce soit dans le mariage, la vie consacrée ou la prêtrise.

 

Je pense aussi aux prêtres. La paternité spirituelle du prêtre envers les personnes et les communautés doit être toute ordonnée vers la révélation du vrai visage de Dieu : celui du Père qui a mis dans nos cœurs l’Esprit de son Fils bien-aimé pour nous faire grandir dans « la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu »

Prions pour les prêtres afin que, fidèles à leur vocation, ils exercent, avec courage et dans une absolue chasteté, leur paternité spirituelle auprès de ceux vers lesquels ils sont envoyés ; qu’ils les aident ainsi à grandir dans la liberté et la joie des enfants de Dieu.

 

Comme envoi, il me reste à vous adresser le souhait de notre pape François :

« Que saint Joseph, gardien des vocations, vous accompagne avec un cœur de père ! »

 Mgr Jacolin, évêque du diocèse de Luçon

 

Saint Joseph Artisan

Epoux de la Vierge Marie (Ier siècle)

 

Nous fêtons aujourd'hui, saint Joseph comme artisan et travailleur manuel. Charpentier de son métier, il coopéra par le travail de ses mains à l’œuvre créatrice et rédemptrice, tout en gagnant le pain de la Sainte Famille et, avec Marie, en éveillant à la vie des hommes l'Enfant que Dieu lui avait confié.
Pie XII a institué en 1955 la fête de saint Joseph artisan, destinée à être célébrée le 1er mai de chaque année.
Illustration: vitrail de l'église des Estables, diocèse du Puy (crédit photo Anne); Pie XII est placé sous la protection et l'intercession de Saint Joseph auprès du Seigneur. La phrase 'tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église' rappelle, en même temps que la présence de saint Joseph (Patron de l'Église universelle), la protection du Ciel envers l'Église.
Mémoire de saint Joseph, travailleur. Le charpentier de Nazareth travailla pour subvenir aux besoins de Marie et de Jésus et initia le Fils de Dieu aux travaux des hommes. C'est pour cela qu'il est le modèle et le protecteur des travailleurs chrétiens qui le vénèrent en ce jour où, dans de nombreux pays du monde, on célèbre la fête du travail.

Saint Joseph
Saint Joseph © a
Saint Joseph

Répondre à () :


Captcha