0
Homélies paroissiales
Homélie de la nuit de Noël par l'Abbé Alexandre-Marie Robineau
Homélie de la nuit de Noël par l'Abbé Alexandre-Marie Robineau
© a

| Webmaster 1328 mots

Homélie de la nuit de Noël par l'Abbé Alexandre-Marie Robineau

Homélie

Salut Théo ! Salut Louise ! Salut Gabriel ! Salut Lucas ! Salut à tous les amis !

Oui, salut ! Dans l’église, pas besoin de passe sanitaire ni de passe vaccinal mais on est là pour avoir le passe salutaire ! Oui, pour obtenir le salut ! Pour être sauvé !

C’est depuis vers l’an 1100 environ, qu’en France on se dit bonjour en se disant « salut » ! C’est une salutation, qui signifie « bonne santé » mais au final qui va plus loin car cela signifie « bonne santé » de l’âme, du cœur, pour être sauvé et avoir la vie éternelle, pour sauver son âme et échapper à la mort et à la disparition ! Donc, oui, salut à tous ! Soyez sauvés !

Et nous célébrons ce soir Noël qui n’est pas seulement un évènement passé que nous commémorons mais c’est qqch de présent et d’actuel ! Noël c’est maintenant ! La naissance de Jésus dans nos cœurs et dans nos vies c’est pour aujourd’hui !

Nous sommes là pour fêter la naissance du Sauveur qui vient nous sauver, et non pas un simple sauvetage par un sauveteur lambda ! Le salut que vient nous donner Jésus est définitif et pour l’éternité ! Et c’est pour ça que des hommes et des femmes donnent toute leur vie à Dieu et à Jésus afin de témoigner de cet immense amour pour tous les hommes ! Si vous avez le temps, allez voir sur youtube les vidéos de McFly et Carlito ou de Tibo inshape avec des religieuses ou des prêtres. C’est drôle, c’est fin et c’est très beau d’entendre leur témoignage de vie toute donnée à Jésus ! Franchement, ça fait du bien !

Alors, et nous, le salut de Dieu ? L’amour de Jésus pour nous, qu’en faisons-nous ? 3 choses : un cadeau, renversé, et à choisir. 

1/ Un cadeau

Je sais que je ne dois pas être trop long car après la messe quelques cadeaux attendent d’être ouverts au pied du sapin et près de la crèche, à la maison. Ça s’impatiente…

Mais pensons d’abord que Noël c’est l’anniversaire de Jésus et qu’il faudrait peut-être penser à lui faire et offrir des cadeaux (questions) ! Cadeaux faciles et gratuits mais qui sont les plus importants : aimer, partager, pardonner, servir, etc. mais surtout croire et prier ! Croire et avoir la foi en Jésus le Sauveur, et le prier chaque jour pour le laisser grandir en nous ! C’est le premier cadeau que Jésus a mis sur sa liste de Noël pour son anniversaire ! Merci d’y penser !

Ensuite, pensons que les cadeaux ça va dans les 2 sens ! Si on m’offre un cadeau que je refuse, ce n’est plus ni un cadeau ni un présent ! Pour que ce soit vraiment un cadeau il faut l’offrir et le recevoir ! Offert et reçu ! « Un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! » Dieu nous donne son fils Jésus en cadeau, en offrande afin qu’il vive au milieu de nous, qu’il nous dise qui est Dieu son Père et Notre Père, qu’il meurt par amour pour nous pour mieux ressusciter et nous ouvrir le chemin du Ciel en nous donnant son Esprit Saint afin de vivre en lui et par lui.

Si Jésus nous est donné en cadeau et que nous le refusons, que nous ne l’accueillons pas, alors ce n’est plus un cadeau et il n’y a pas ou plus de joie !!! ! Jésus se donne à nous et il veut nous sauver, mais encore faut-il que nous puissions ouvrir nos cœurs, nos mains, et notre vie pour accueillir Jésus en nous.

Donc, chers amis, prenons le temps d’accueillir le cadeau que Dieu nous fait à Noël : il se donne à nous par amour pour chacun de nous…et un cadeau renversé ! 

2/ Renversé

Et oui, Noël c’est un peu comme une tarte tatin ou les montagnes russes, c’est renversant !

Car, chers amis, Noël c’est un scandale !! C’est une provocation ! C’est un choc !  On s’imagine et on désire des dieux super-héros, des dieux puissants, des dieux magiciens et spectaculaires, qui en mettent plein la vue et qui impressionnent, des dieux qui s’imposent à nous et qui ainsi nous évitent la fatigue de la liberté et de la réflexion ; et des dieux comme ça, qui sont des idoles, il y en a plein autour de nous et partout… Des dieux de mort et de tristesse...

Mais un Dieu qui aime et se donne, et qui par amour vient au milieu de nous jusqu’à se faire un nouveau-né, fragile, faible, pauvre, dans une étable et une mangeoire d’animaux, dans un village perdu au fin-fond d’un trou paumé, dans le silence de la nuit, sans flash, ni paillette, sans Paris-Match, ni BFMTV mais discrètement, de manière cachée. Non pas pour en mettre plein la vue mais nous en mettre plein la vie ! Et criant « allez tous vous faire…aimer ! »

Tout est renversé ! Tout est retourné ! De manière contraire aux lois du marché et aux lois du monde, Dieu renverse tout ! Il ne vient pas pour plaire ou pour séduire ; ça n’a rien de sexy ni d’attirant car c’est parce que Dieu nous aime vraiment, qu’il respecte notre liberté, et ne s’impose pas à nous ! Il se propose. Est-ce que nous allons accueillir ce cadeau renversé et renversant ?

Il se fait tout-petit enfant humble, pauvre, fragile, faible, pour mieux se proposer et nous faire grandir et que nous soyons comme dit St Paul : « un peuple ardent à faire le bien ». Laissons-nous renverser par l’amour de Dieu qui se manifeste et se donne à Noël et chaque jour… 

3/ Le choisir ! Un cadeau renversé à choisir et à choisir vraiment !

Chers amis, Dieu ne cessera pas de se donner à nous ! C’est sa raison d’être ! C’est sa raison de vivre et d’exister, pourrions-nous dire : se donner et aimer ! Notre Dieu d’amour ne sait pas faire autre chose… Mais ensuite, il dépend de nous de l’accueillir et de le choisir ou non ! Pour que Dieu puisse vraiment changer notre vie en bien, il faut se décider vraiment à l’accueillir et à le choisir !

Les bergers accueillent la nouvelle des anges, décident d’y aller, en hâte même, et ensuite ils annoncent autour d’eux ce qu’ils ont vu et vécu. Ils témoignent joyeusement et bénissent Dieu ! Ils auraient pu décider de ne pas écouter et de ne pas y aller pour vaquer à leurs occupations ou parce que cela ne les intéressait pas… un peu comme nous parfois, ou souvent… on a toujours 1000 bonnes excuses pour ne pas prier ou ne laisser à Dieu qu’une petite partie infime de notre vie et de notre cœur… Tout l’enjeu, chers amis, c’est d’avoir la foi ! La confiance ! C’est de croire vraiment que Jésus est le Fils de Dieu et Dieu lui-même, qu’il est né, qu’il est mort et ressuscité par amour pour sauver les pécheurs que nous sommes, et qu’il continue de vivre par son Esprit Saint dans son Eglise ! Jésus continue de se donner de multiples manières notamment par les sacrements et notamment dans l’eucharistie, dans la messe. Dieu agit. Dieu se donne. Dieu aime. A chaque messe, c’est Noël ! Dieu est là, au milieu de nous, et il se donne à nous pour vivre en nous ! Faisons de notre cœur et de notre vie une belle crèche, avec la belle paille de tous nos petits efforts, nos petits sacrifices, nos petits actes d’amour, d’espérance et de foi, et avec tout ça, faisons une belle crèche en nous pour accueillir Jésus qui vient ! Car à la messe, si nous voyons avec les yeux du cœur et les yeux de la foi, nous pouvons voir Jésus présent et nous pouvons l’accueillir. Et nous n’aurons plus peur !

Chers frères et sœurs, soyez bénis ! Soyez tous des sauvés de l’amour de Dieu qui se donne à Noël ! Ouvrez votre cœur pour recevoir et accueillir ce cadeau de Dieu et en vivre chaque jour ! Votre vie sera plus belle ! Le monde sera plus beau ! Et demandons à la Vierge Marie, de prier pour nous pour nous aider à accueillir en nous son Fils Jésus. 

Je Vous salue Marie.jpg
Je Vous salue Marie.jpg © a
Je Vous salue Marie.jpg

Abbé Alexandre-Marie ROBINEAU +

Répondre à () :


Captcha