0
Homélies paroissiales
Homélie du Dimanche 14 février 2021 par l'abbé Jean Yves POULAILLEAU
Homélie du Dimanche 14 février 2021 par l'abbé Jean Yves POULAILLEAU
© a

| JFG

Homélie du Dimanche 14 février 2021 par l'abbé Jean Yves POULAILLEAU

Homélie

‘‘Je le veux, sois purifié …’’ Voilà ce que le Seigneur veut nous fait entendre ce matin. C’est sa réponse à la supplication de cet homme qui s’est mis à genoux devant lui, en le suppliant : ‘‘Si tu le veux, tu peux me purifier …’’ Quelle foi !... Quelle humilité pour oser demander à Jésus de le purifier alors que la loi interdit à celui qui est atteint par cette terrible maladie, d’approcher celui qui n’est pas malade. Jésus lui-même n’aurait pas dû s’approcher de cet homme atteint de la lèpre. Mais, ‘‘saisit de compassion, Jésus […] le toucha …’’ en lui disant : ‘‘Je le veux, sois purifié …’’

Quel chemin depuis la première lecture, avec ces prescriptions face à la lèpre : obligé de porter des vêtements déchirés ; de se présenter en tant qu'impur ... Cette maladie était l'un des fléaux les plus redoutés du Moyen Orient. Alors qu’on ne voyait que la contagion, il n'y avait pas d'autre solution que l'isolement ; le malade était exclu du camp ou de la cité, et à l’écart de la communauté.

Bien sûr dans l’actualité que nous vivons depuis presqu’un an, nous retrouvons quelques points communs avec la pandémie mondiale : les risques de contagion, le confinement, les règles de distances à respecter, le port du masque et même le couvre-feu …

Cependant la liturgie d’aujourd’hui ne nous parle pas d’abord de cela. Elle nous fait entendre la supplication d’un malade qui s’adresse à Jésus pour être purifié et nous aide à comprendre ce qu’est le baptême. Vous avez de la chance vous les enfants que j’ai accueillis pour la 2ème étape de votre préparation pour être baptisé ; et vous les parents qui présentez aujourd’hui votre fille Océane que je vais baptiser dans quelques instants ; et vous les enfants qui vous préparez à faire profession de la foi que vous avez reçue à votre baptême. Vous arrivez à l’âge où vous apprenez à dire : "Je crois en Dieu le Père, à son Fils Jésus et à l’Esprit Saint." Je n’oublie pas les 6 catéchumènes jeunes et adultes qui se préparent à recevoir le baptême.

Regardons dans l’Evangile. Jésus, en voyant cet homme qui le supplie de le guérir, est saisi de compassion. Il a vu que ce lépreux demande davantage qu’une guérison. Il désire une purification du corps et du coeur. Alors, Jésus ne craignant pas la contagion de cette maladie, "étendit la main, le toucha et lui dit : "Je le veux sois purifié." A l’instant même, l’homme est guéri et purifié.

Non seulement Jésus n'est pas contaminé par la lèpre mais c'est lui qui contamine le lépreux de l’Amour de Dieu qui guérit le corps et purifie l’âme. En touchant ce lépreux contaminé par la maladie, Jésus lui redonne la beauté de son corps, de son coeur et de son âme. La maladie de cet homme est comme une image du péché qui nous éloigne de Dieu. Nous chrétiens, nous reconnaissons que l'image de Dieu est abîmée par le péché qui nous défigure parce que nous sommes ‘créés à l’image et à la ressemblance de Dieu’. Le péché est une lèpre qui défigure notre humanité dont nous ne pouvons pas nous guérir nous-mêmes. Nous croyons que Jésus est venu d’auprès de Dieu pour purifier en nous ce qui nous prive de la vie de Dieu. Par sa mort et sa résurrection, Jésus nous a obtenu la guérison de l’âme et du corps.

Chers amis, frères et sœurs, prenons conscience ce matin que par notre baptême, plongés dans la mort de Jésus, nous avons été purifiés du péché originel afin de renaître à la Vie de Dieu qui nous a créé pour la vie. Alors que nous étions contaminés par la mort, nous avons retrouvé l'amour qui l'emporte sur la haine, la lumière qui perce les ténèbres, la Vie plus forte que la mort. Désormais, comme ce lépreux guéri, nous demandons Jésus de nous guérir de toutes les maladies du péché en le suppliant : "‘‘Si tu le veux, tu peux me purifier …’’ Il est toujours là pour nous dire : "Je le veux, sois purifié."

Remarquez que Jésus demande impérativement au lépreux guéri de ne rien dire à personne. Si Jésus donne cette consigne, c'est parce qu'il ne veut pas qu'on le prenne pour un faiseur de miracles. Il faut attendre car l’heure n’est pas encore venue. C’est par sa mort et sa résurrection que nous fêterons à Pâques que Jésus accomplit et met en pleine lumière ce qu’il est venu faire pour chacun de nous afin de nous conduire à Dieu son Père et Notre Père.

Rassemblés ici ce matin, nous avons répondu à l’invitation de Jésus. Nous sommes comme le lépreux de l’Evangile qui lui demande de le purifier. Non seulement Jésus veut nous purifier, mais comme pour le lépreux, il veut nous contaminer de l’Amour de Dieu. C’est le virus de la vie ; le virus de l’Amour qui nous rend capable d’aimer comme Jésus nous a aimés jusqu’à donner sa vie pour nous.

Frères et sœurs, c’est la joie de l’Évangile, c’est appel à nous laisser toucher par l’amour infini du Christ qui ne se lasse jamais de nous accueillir, de nous pardonner et de nous purifier en particulier dans le sacrement du pardon et de la réconciliation.

Puissiez-vous frères et sœurs bien aimés, continuer de découvrir combien le Seigneur vous aime. Ce mercredi, nous entrerons dans le temps du Carême qui nous préparera à la fête de Pâques. Cette préparation va nous ramener à la source de ce que nous sommes devenus par notre baptême. Dès maintenant, avec l’humilité du lépreux, mais aussi avec sa foi et sa confiance, dans notre cœur nous pouvons lui adresser notre supplication : "Si tu le veux, tu peux me purifier …"

Amen !...

LECTURES DE LA MESSE

 

PREMIÈRE LECTURE

Lecture du livre des Lévites

Le Seigneur parla à Moïse et à son frère Aaron,
et leur dit :
« Quand un homme aura sur la peau
une tumeur, une inflammation ou une pustule,
qui soit une tache de lèpre,
on l’amènera au prêtre Aaron
ou à l’un des prêtres ses fils.
Le lépreux atteint d’une tache
portera des vêtements déchirés et les cheveux en désordre,
il se couvrira le haut du visage jusqu’aux lèvres,
et il criera : “Impur ! Impur !”
Tant qu’il gardera cette tache, il sera vraiment impur.
C’est pourquoi il habitera à l’écart,
son habitation sera hors du camp. »

– Parole du Seigneur.

 

PSAUME

R/ Tu es un refuge pour moi ;
de chants de délivrance, tu m’as entouré.
  (31, 7acd)

Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense,
dont l’esprit est sans fraude !

Je t’ai fait connaître ma faute,
je n’ai pas caché mes torts.
J’ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur
en confessant mes péchés. »

Toi, tu as enlevé l’offense de ma faute.
Que le Seigneur soit votre joie !
Exultez, hommes justes !
Hommes droits, chantez votre allégresse !

 

DEUXIÈME LECTURE

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,
tout ce que vous faites :
manger, boire, ou toute autre action,
faites-le pour la gloire de Dieu.
Ne soyez un obstacle pour personne,
ni pour les Juifs, ni pour les païens,
ni pour l’Église de Dieu.
Ainsi, moi-même, en toute circonstance,
je tâche de m’adapter à tout le monde,
sans chercher mon intérêt personnel,
mais celui de la multitude des hommes,
pour qu’ils soient sauvés.
Imitez-moi,
comme moi aussi j’imite le Christ.

– Parole du Seigneur.

 

ÉVANGILE

Alléluia. Alléluia.
Un grand prophète s’est levé parmi nous,
et Dieu a visité son peuple.
Alléluia. (Lc 7, 16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
un lépreux vint auprès de Jésus ;
il le supplia et, tombant à ses genoux, lui dit :
« Si tu le veux, tu peux me purifier. »
Saisi de compassion, Jésus étendit la main,
le toucha et lui dit :
« Je le veux, sois purifié. »
À l’instant même, la lèpre le quitta
et il fut purifié.
Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
en lui disant :
« Attention, ne dis rien à personne,
mais va te montrer au prêtre,
et donne pour ta purification
ce que Moïse a prescrit dans la Loi :
cela sera pour les gens un témoignage. »
Une fois parti,
cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle,
de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville,
mais restait à l’écart, dans des endroits déserts.
De partout cependant on venait à lui.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Saint Valentin

Martyr et évêque de Terni... (✝ v. 269)

 

Il était, dit-on, évêque de Terni en Italie et jouissait du renom de thaumaturge. Un miracle le fit connaître comme chrétien et le préfet de Rome fit mettre à mort celui qui avait mis ses pouvoirs de prêtre et ses talents de médecin au service des chrétiens prisonniers pour leur foi.


Le 15 février, les Romains célébraient avec faste le dieu Faunus Lupercus, dans une grande fête païenne dédiée à l'amour et à la fécondité. Pour contrer cette célébration, parfois débauchée, le Pape Gélase Ier, en 495, décida de marquer plus solennellement saint Valentin, mais sans autre raison. Ainsi fut supprimée progressivement la dernière fête païenne.


Une confusion entre différentes légendes du Moyen Age l'a fait devenir patron des amoureux.
- Valentin de Terni était un jeune prêtre thaumaturge d'environ 18 ans dont le corps fut découvert dans les catacombes de Saint-Hyppolyte en 1831, sous le pape Grégoire XVI, avec l'inscription 'Valentinus in pace'. L'empereur Claude voulait interdire le mariage afin que plus d'hommes soient envoyés à la guerre. Informé que Valentin mariait les chrétiens, le préfet Placide ordonne son arrestation, le fait flageller et décapiter sur la Via Flaminia à Rome.
Saint Valentin est reconnu comme étant le patron des amoureux, de la jeunesse et des épileptiques mais aussi des voyageurs et des apiculteurs.
Les reliques de saint Valentin sont hébergées depuis plus d'un siècle en l'église Saint-Remy de Montignies-sur-Sambre.

reliquessaintvalentin.jpg
reliquessaintvalentin.jpg © a
reliquessaintvalentin.jpg

 

Illustration: Reliques de Saint Valentin, église Saint-Remy, à Montignies-sur-Sambre.
À Rome, sur la voie Flaminienne, près du pont Milvius, saint Valentin, martyr.

Répondre à () :


Captcha