0
Actus paroissiales
Concert-présentation à l'occasion de l' Assemblée Générale de la FASAC
Concert-présentation à l'occasion de l' Assemblée Générale de la FASAC
© a

| Webmaster

Concert-présentation à l'occasion de l' Assemblée Générale de la FASAC

Concert-présentation des deux Orgues Monuments Historiques de la Cathédrale Notre-Dame de Luçon,

donné ce Vendredi 2 Octobre 2020 par Guillaume MARIONNEAU, Organiste titulaire de la Cathédrale de Luçon,

et Philippe Garreau, co-titulaire de l'orgue de l'Église Saint-Sauveur à la Rochelle,

à l'occasion de l' Assemblée Générale de la FASAC.

Le programme débute avec une pièce brillante d'Horace Mansion, organiste de la cathédrale de Luçon à la fin du XIXème siècle.

La pièce de César Franck a été composée à l'occasion d'auditions données sur le grand orgue de Luçon alors monté dans la salle de concerts de Cavaillé-Coll, à Paris, en 1856. L'instrument était par la suite installé dans la cathédrale de Luçon puis réceptionné le 23 décembre 1857. A cette occasion, le jeune Balthazar Waitzennecker, premier titulaire du Cavaillé-Coll de Luçon, fit entendre les sonorités du nouvel orgue, notamment dans une grande Fantaisie dont nous avons conservé un manuscrit inachevé.

Les pièces de Boulanger, Kryjanowsky et La Tombelle illustrent l'œuvre éditoriale monumentale établie par l'abbé Joseph Joubert entre 1912 et 1924 (au total, 14 volumes comprenant 665 pièces pour orgue et harmonium de Grand orgue Cavaillé-CoII compositeurs de tous pays).

L'Esquisse gothique de Jean Langlais, sur une mélodie de la fête de la Dédicace et le Salve Regina, fait dialoguer le grand orgue avec l'orgue de chœur construit par Louis

Debierre en 1882, aujourd'hui encore dans un parfait état de fonctionnement et de conservation.

Les pièces d'André Raison, enregistrées par Félix Moreau à Luçon en 1968, permettent d'entendre les jeux ajoutés par Curt Schwenkedel (cornets et plein-jeu du positif) lors de la dernière restauration de l'orgue.

André Isoir, de son côté, a énormément contribué à faire connaître le Cavaillé-Coll de Luçon, grâce à ses enregistrements des grandes pièces de César Franck.

Enfin, la pièce de Jean le Capon dédiée à l'abbé Abel Gaborit, organiste de 1960 à 1999, et décédé en 2019, joue avec la sonnerie des heures de la cathédrale de Luçon.

Guillaume Marionneau

Originaire de la Mothe-Achard, marié et père de trois enfants.

Après son baccalauréat en 1993 et après avoir longuement réfléchi, il décide de s'orienter vers des études de musique.

En 1999, il obtient le diplôme d'Etat de professeur d'orgue pour enseigner au conservatoire.

Après son service militaire, il est coopté par l'abbé Gaborit, qui est organiste à la cathédrale, pour prendre sa suite.

Suite à un entretien avec Mgr Garnier, alors évêque de Luçon, il est nommé organiste et chef de choeur, à l'âge de 24 ans. Un an plus tard, il ouvre à Luçon une classe d'orgue à l'école de musique du Pays né de la Mer. Depuis, il partage son temps entre ses cours (une vingtaine d'heures par semaine), sa présence à l'orgue de la cathédrale et des concerts dans le grand Ouest, en soliste ou avec d'autres musiciens. Il assure ainsi toutes les solennités qui se déroulent à la cathédrale, la plupart des messes dominicales et environ la moitié des mariages et des sépultures (il confie avoir été marqué par la célébration des obsèques des victimes de la tempête Xynthia en 2010). « Lors des célébrations, l'orgue introduit le chant, le soutient, le prolonge. C'est un ajout important dans la liturgie, mais il l'est moins que l'expression de la Parole de Dieu à voix nue par exemple », précise-t-il.

Il a donné de nombreux récitals et concerts en soliste, en duo (avec notamment les trompettistes Bernard Soustrot et David Rouault), en trio (avec l’ensemble Herr Bach Trio) ou avec orchestre symphonique dans des œuvres pour orgue et orchestre rarement jouées (Boëllmann, Guilmant, Respighi, Liszt).

Passionné de musique sacrée, il collabore à plusieurs revues spécialisées (Voix nouvelles, Préludes) en tant que rédacteur ou compositeur.

Philippe garreau

Né en 1971 à Fontenay-Le-Comte  en Vendée, il commence ses études d'orgue à l'âge de 10 ans, et à 12 ans il est organiste dans quatre paroisses.

Entre 1983 et 1986, il reçoit l'enseignement du Père Abel Gaborit organiste de la Cathédrale de Luçon. Il participe également à plusieurs stages d'orgue entre 1982 et 1986 (Les Herbiers, Rennes).

En 1986, il entre au Conservatoire de La Rochelle ou il ressortira en 1996, niveau Médaille d'Or.

Il devient organiste suppléant à la Cathédrale de Luçon dès 1985 puis à la Cathédrale de La Rochelle en 1990, où il sera nommé titulaire en 1997 par Monseigneur Descubes.

Professeur de musique (solfège, piano, orgue, chant individuel et collectif) dans différentes écoles intercommunales de musique depuis 1992; il est aussi enseignant aux stages d'orgue pour le diocèse de Luçon depuis 2001.

Il a été nommé co-titulaire de l'orgue de l'Église Saint-Sauveur en 2015.

Philippe Garreau se produit également à l'occasion de concerts en France.

Répondre à () :


Captcha